Anecdotes et autres curiosités

Jean de Gribaldy a porté les couleurs Mervil - Dunlop en 1950
Les cycles Maire et Fils sont fondés à Pontarlier dans le Doubs au début du 20e siècle. Fruit de l'association pendant l'entre-deux guerres entre les frères André et Jean Maire et M. Vuillemin, les Cycles MERVIL, habile contraction des deux patronymes, sont crés en 1941. Deux filiales voient le jour ; Excell  à Nancy et Astérion à Lyon.
Les vélos MERVIL sont présents sur le Tour de France 1950 grâce à Pierre Brambilla qui termine 11e au classement général (équipe sélection de Sud-Est et son maillot violet et blanc). MERVIL est présent dans les pelotons professionnels de 1948 à 1952. Jean fut distributeur à Besançon des cycles Mervil et Excell, dans ses magasins de la rue Mégevand et de la rue de Belfort (voir la galerie photos).
 




Jean de Gribaldy et les cycles Terrot
Terrot est une entreprise de construction d'engins mécaniques, fondée en 1887 par Charles Terrot à Dijon, qui sera finalement absorbée en 1958 par Peugeot.
Principalement connue pour ses motocyclettes, Terrot fut néanmoins un important fabricant de bicyclettes, dont la fabrication débute dès 1890 sous l'impulsion de Wilhelm Duttlinger, gendre de Charles Terrot. La société fit aussi une brève tentative dans l'automobile avec une voiturette produite dans les années 1910. A cela s'ajoute une activité marginale de fabrication de landaus et de poussettes.
Des cycles sous la marque Terrot seront commercialisés jusqu'au début des années 1970.
Dès 1904 et jusqu’en 1969, les couleurs vert et blanc du maillot Terrot auront occupé une place de choix dans les peletons professionnels avec Louis Aimar, Jean Jacques Lamboley, Roger Rondeaux  Jean Robic, Adolphe Deledda, Abdel-Kader Zaaf… Jean est membre de l'équipe Terrot de 1951 à 1954. Le magasin de Jean de Gribaldy, au 2 rue des Granges, angle de la rue Luc Breton, actuel magasin Naf Naf, distribue les cycles Terrot. 






L'équipe Miko - de Gribaldy - Superia : questions sur la photo
Au complet, et souriante (pourtant sous la pluie), l'équipe Miko - de Gribaldy - Superia, 1976. Comme cela est mentionné dans la rubrique du site "Jean de Gribaldy, le directeur sportif", cette équipe cycliste professionnelle belge est dirigée par Jean  durant la saison 1976 (adjoints Florent Vaerenbergh et Léo Kindekens). Michel Laurent, tout juste âgé de 23 ans, remporte brillamment et à la surprise générale la 34e édition de Paris-Nice, en s'imposant durant l'ultime étape chronométrée du Col d'Eze. Il gagne aussi le Tour de Corse. Hubert Mathis remporte la 19e étape de la Grande Boucle.



Au delà des enjeux sportifs, et cela peut sembler désuet j'en conviens, longtemps je me suis demandé où cette photo, qui est l'une de mes préférées d'équipes de Jean par sa spontanéité, son originalité et la joie de vivre qui en émane, avait pu bien être prise... Michel Charlier le premier en dit un peu plus : "photo prise sur le toit d'un petit hôtel restaurant au départ de l'étoile de Bessèges en mars 1976 ! Il pleuvait mais tout brillait dans les cœurs ! Voyez Michel Laurent qui gagnera, et de quelle manière, Paris Nice quelques jours après".

Puis Michel Laurent de préciser "après consultation de mes petits agendas, il s'agirait de Lablachère lors de l'étoile de Bessèges, sur le toit de l'hôtel du commerce".

Les deux amis avaient largement raison mais pas totalement. Etoile de Bessèges 1976 sans doute permis, hôtel de la Poste tout aussi exacte, encore aujourd'hui d'ailleurs...

Mais c'est Frédéric Hideux, directeur de l'Office de Tourisme Cévennes Méditerranée, qui nous éclaire définitivement : "l'hôtel d’où est prise cette photo s’appelle l’hôtel de la Poste (à proximité de l’ancienne Poste), à Ganges (34190). Côté gauche, nous apercevons le Beffroi dit la Tour de l’Horloge. Côté droit, c’est le temple. En contrebas du temple, nous distinguons le toit de la mairie. Au fond, on perçoit une montagne pointu dit le Jumeau, l’autre jumeau n’est pas visible sur la photo mais se trouve juste à côté". 

Voilà donc le fin mot de l'histoire. Merci à tous !




Merci de me contacter si vous possédez un journal, un magazine,
une photo évoquant Jean de Gribaldy.
Thanks to mail me if you own a newspaper, a magazine or a photo about Jean de Gribaldy.

©jeandegribaldy.com 2006-2017 © May not be reproduced without written permission
postmaster@jeandegribaldy.com