Jean de Gribaldy : une Vie
Jean de Gribaldy et Besançon

La vie de Jean de Gribaldy en images


Partager
Au mois de septembre 1967, Jean de Gribaldy et l’Amicale Cycliste bisontine organisent à Besançon, sur l’anneau du stade bisontin Léo Lagrange une grande nocturne sur piste réunissant Anquetil, Poulidor, Gimondi, Stablinski, Pingeon, Janssen, Motta, Jimenez, Binggeli…Les légendes Robic, Kübler et Brulé sont aussi présentes.

A cette occasion, Jacques Anquetil, convaincu par Jean de Gribaldy sur le Tour de Catalogne remporté par « Maître Jacques » (6 au 13 septembre), a décidé de tenter de s’attaquer au record de l’heure avant sa tentative à Milan.

Le 25 septembre 1967, sous un soleil radieux, il réalise 45,775 Km dans l’heure à Besançon, et deux jours plus tard, 47,493 km dans l’heure en terre italienne. Le record ne sera jamais homologué, le coureur normand ayant refusé de se soumettre au contrôle anti-dopage.

A gauche, on reconnait l'ami Michel Carbillet. Jean tient le guidon du vélo d'Anquetil.